AccueilActualitésCarte Avantage SNCF : Vers une hausse des tarifs sur certains itinéraires

Carte Avantage SNCF : Vers une hausse des tarifs sur certains itinéraires

Au cours de 2024, les tarifs pour les détenteurs de cartes Avantages SNCF subissent une nouvelle vague d’inflation. Malgré la promesse de protection contre les augmentations tarifaires en 2024 du secrétaire d’Etat Clément Beaune, SNCF semble avoir trouvé un moyen discret d’augmenter les coûts des billets pour certains itinéraires.

Impact sur les trajets les plus populaires

Les lignes populaires desservies par les trains SNCF sont fortement touchées par cette inflation tarifaire. Parmi les routes concernées figurent notamment :

  • Paris-Rennes
  • Paris-Lorient
  • Paris-Poitiers
  • Lille-Lyon
  • Lille-Strasbourg

Ces destinations incluent des trajets très fréquentés quotidiennement, aussi bien par les travailleurs que par les touristes.

Augmentation des prix plafonds

La SNCF avait jusqu’alors fixé des prix plafonds pour chaque trajet réservable avec une carte Avantage, avec des tarifs à €39, €59 et €79 selon la durée. Ces seuils ont récemment connu une augmentation de €10, atteignant ainsi les nouveaux paliers de €49, €69 et €89 pour les différents trajets.

Toutefois, le véritable coup de théâtre réside dans l’ajustement des temps de trajet pour fixer ces prix plafonds. La SNCF établit désormais un temps de trajet moyen basé sur les différentes routes possibles, et non plus uniquement sur le meilleur temps de parcours. Ainsi, pour certains itinéraires comme celui entre Lyon et Lille, le prix plafond est passé de 69€ à 89€ en raison de la prise en compte d’un temps de trajet moyen supérieur à 3 heures.

La justification de la SNCF

Face à cette situation, la SNCF se défend en rappelant que malgré l’augmentation des prix plafonds, la carte Avantage reste la meilleure façon de voyager avec le TGV à des tarifs contrôlés. De plus, l’entreprise indique que les nouveaux calculs de temps moyens permettent de mieux refléter le temps de déplacement réel des voyageurs.

Il n’en demeure pas moins que cette augmentation tarifaire intervient au détriment des usagers qui avaient été assurés que les cartes Avantages seraient protégées contre de telles hausses en 2024.

Une écologie mise à mal ?

En parallèle, il convient de souligner que cette hausse des tarifs SNCF intervient dans un contexte où le gouvernement français et l’entreprise ferroviaire affichent leur volonté de rendre « le mode de transport le plus écologique » plus accessible à tous les citoyens. Cette politique semble ainsi contredite par les augmentations successives subies par les détenteurs de cartes Avantages au fil des ans.

Attentes des usagers et compétition future

Certains usagers expriment leur mécontentement face à ces hausses injustifiées, comme en témoigne ce commentaire : « SNCF, cette entreprise qui maltraite ses clients, dégrade déjà un service médiocre et augmente honteusement ses prix. Situation monopolistique, poids du corporatisme honteux des cheminots ; vivement la vraie concurrence pour que l’on puisse enfin mettre fin à cette prise en otage des clients et contribuables ».

Face à cette situation, il est possible que de nombreux voyageurs se tournent vers d’autres alternatives de transport pour éviter les tarifs en constante augmentation de la SNCF. Les compagnies aériennes low-cost et les services de covoiturage pourraient ainsi voir leur popularité croître dans les années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici