AccueilActualitésPourquoi les chiffres en relief disparaissent des cartes bancaires ?

Pourquoi les chiffres en relief disparaissent des cartes bancaires ?

Les cartes bancaires subissent actuellement un changement majeur dans leur aspect visuel et leur fonctionnement, avec la disparition progressive des chiffres en relief. En effet, de nombreuses banques recommandent désormais à leurs clients d’adopter des cartes sans les numéros embossés traditionnels, au profit d’un design plus moderne et minimaliste. Découvrons ensemble les raisons de cette transformation et les implications pour les utilisateurs.

Une tendance qui gagne du terrain chez les banques françaises

Plusieurs grands établissements français ont déjà adopté le nouveau look des cartes bancaires sans les chiffres en relief. Parmi eux figurent BNP Paribas, La Banque Postale et Fortuneo. Certaines autres banques, comme Crédit Agricole et Société Générale, conservent encore l’aspect classique de leurs cartes. Cependant, il est fort probable qu’à terme, ces banques finissent également par abandonner les numéros embossés.

Des innovations inspirées par les fintechs

  • La concurrence croissante des fintechs pousse les banques traditionnelles à innover et offrir des produits toujours plus sophistiqués.
  • L’évolution du logo de certaines banques constitue ainsi une occasion idéale pour proposer des cartes au design modernisé et harmonisé.

Un consensus semble donc se dégager sur le marché concernant la suppression des chiffres en relief sur les cartes bancaires.

Un changement esthétique, mais aussi technique

La disparition des numéros embossés sur les cartes bancaires ne se résume pas à une simple question d’apparence. Ce choix s’inscrit également dans une logique technologique et sécuritaire. Les chiffres en relief étaient utilisés avec des terminaux de paiement par empreinte depuis les années 1970. Depuis lors, la technologie a énormément évolué et rend cette pratique obsolète.

Nouveaux dispositifs de sécurité

  • Les puces électroniques ont remplacé la bande magnétique, offrant un niveau de sécurité bien supérieur.
  • Des éléments tels que le nom du titulaire, le réseau bancaire et un hologramme anti-contrefaçon restent quant à eux essentiels pour assurer la protection des transactions.

Le passage aux cartes sans chiffres en relief traduit donc l’entrée dans une ère plus moderne et sécurisée pour les banques et leurs clients.

Des doutes et des craintes à lever chez les utilisateurs

Malgré ces évolutions positives, certains clients expriment des réticences vis-à-vis des cartes sans numéros embossés. On entend parfois dire que ces dernières seraient moins fiables ou moins haut de gamme. Pourtant, il semble que cette perception soit infondée.

Toutes les cartes sont désormais sur un pied d’égalité

  • Auparavant, les cartes de retrait ou à autorisation systématique, destinées aux personnes jeunes ou moins aisées, étaient imprimées plutôt qu’embossées.
  • La suppression des chiffres en relief met fin à cette distinction en termes d’apparence et renforce l’égalité entre les différentes cartes bancaires sur le marché.

Des opportunités écologiques pour les banques

L’élimination des chiffres en relief des cartes bancaires présente également un autre avantage : la création de nouvelles opportunités écologiques. Par exemple, Fortuneo a décidé de proposer une carte fabriquée à partir de PVC recyclé. Ce choix démontre que l’adoption de matériaux plus respectueux de l’environnement peut être conciliée avec l’esthétique et la sécurité des cartes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici